Rêve : MARCHE A PIEDS

Préambule

Marcher dans les rues, dans le métro, à la campagne, sur la plage et marcher pour gravir une montagne ont des significations différentes. C'est pourquoi, le préalable est d'étudier le contexte, le paysage dans lequel on déambule. Quand le chemin, l'avenue, ou autre voie, est propre, sans obstacle, ses entreprises et ses démarches sont facilitées. marcher

gland
Dans le cas contraire, on subit des retards, des contretemps qui perturbent les plans initiaux. Ici, il s'agit de marche ordinaire, celle de tous les jours. C'est aussi valable pour la marche du randonneur.  Marcher, c'est savoir poser les pieds sur le sol, c'est imprimer sa trace sur la terre et s'ancrer en elle.

Dans les sociétés initiatiques, des marches symboliques avec un nombre de pas différent, selon le degré de l'initié, ont été établies pour faire comprendre le fonctionnement de l'esprit, de l'entendement de l'humain et pour faire comprendre comment se développe son champ de conscience. La marche de l'apprenti, du compagnon, du Maître, se différencie par le placement des pieds, par le nombre de pas, 3, 5, 7, et par la figure symbolique qu'elle veut exprimer.

PROMENADE  ERRER   DEBOUT

Interprétations

marcher portes feuille Marcher à un rythme normal : Bon indice de progression sur la voie que l'on s'est choisie, sauf quand on a rencontré un obstacle majeur. C'est l'assurance d'un joli parcours de vie, d'une réussite en général. Des événements favorables guident les décisions, les choix, les orientations.

feuille Marcher rapidement : - RAPIDE - Y a-t-il urgence à atteindre un objectif précis ? Sans doute… Que l'on se rassure la chance est avec soi. On concrétise ses projets, privés ou professionnels, dans l'optique voulue.

feuille Marcher avec hésitation, en boitant, en titubant : - BOITER - Ses propres hésitations, ses doutes, ses angoisses par rapport à des décisions imminentes nuisent à son évolution. Une partie de la faute nous en incombe, une autre partie incombe à des circonstances extérieures défavorables qui amplifient les questionnements. Une période où l'on se sent tirer à hue et à dia est à prévoir accompagnée de soucis financiers, de ruptures, d'ennuis divers.

Proposé par Ait Ben Haddou

feuille Marcher sans savoir où l'on va : - ERRER -

feuille Marcher à reculons : - RECULER - Contrairement à ce que l'on peut penser spontanément, la marche à reculons est une étape nécessaire dans tout chemin de vie. Elle illustre le retour sur soi et en soi et favorise une meilleure compréhension des données, des tenants et des aboutissants de son vécu, une relecture des événements passés pour mieux s'en dégager.
Oui, la marche à reculons retarde, en apparence, sa lancée, mais c'est en saisissant cette opportunité que l'on sait éviter de répéter des erreurs.

feuille Marcher avec une canne ou des béquilles : - BÉQUILLE - CANNE - Annonce d'une déstabilisation de vie. On ne peut plus continuer à entretenir l'illusion que la chance va sourire au dernier moment. Des complications toujours plus compliquées contraignent à réduire son train de vie.
Tracas entraînant des pertes de biens, des pertes amicales, des incompréhensions familiales, dépression, lassitude, maladie possible.

feuille Marcher en tenant quelqu'un par la main : - MAIN - Signe que l'on est soutenu dans son parcours, ses projets, dans la mesure où la personne qui accompagne fait bonne figure, qu'elle est bienveillante. Réussite et satisfactions dans de nombreux domaines.

feuille Marcher bras dessus bras dessous : Future réconciliation possible avec un Autre. On peut envisager un nouveau départ sur des bases plus agréables, plus satisfaisantes. Grand soutien affectif, joies sentimentales ou amicales, satisfactions quotidiennes.

feuille Ne plus pouvoir marcher : - PARALYSIE - Annonce un arrêt brutal dans ses activités. Un événement fâcheux ramène à d'autres préoccupations et on a à combattre un environnement néfaste. Période difficile et compliquée qui va paraître interminable.

feuille Voir des gens marcher dans tous les sens : - FOULE -

feuille Entendre quelqu'un marcher : Des nouvelles importantes et peu agréables vont parvenir. Tensions à venir, la vigilance est à observer.

feuille Marcher au pas : - DÉFILÉ - On peut avoir à se débattre avec une autorité quelconque, un supérieur, un mari pour les femmes, des parents, une administration, etc., qui bloque ses entreprises et qui cherche à nous figer dans un moule.

> Marcher au pas peut révéler le genre de vie que l'on mène. La question est de savoir si on est de nature à obtempérer immédiatement aux desiderata de l'Autre, ou si c'est de soi-même que l'on privilégie le normatif.

feuille Des marcheurs professionnels : - SPORT - A noter que les marcheurs sont obligés de se déhancher le bassin pour gagner en rapidité. C'est une marche anti-naturelle et cette dislocation du bassin renvoie naturellement à sa propre dislocation intérieure.-> - CORPS -

feuille Marcher sur les mains : - MAIN - C'est bien, on est souple! Mais, ici, c'est le signe que l'on espère se reposer sur ses proches, sans trop faire d'efforts…. Désillusions.

feuille Marcher pieds nus : L'important est de ne pas se faire mal. Se reporter aux rubriques qui correspondent au sol sur lequel on a marché : - Sable - Rocher - Plancher - Bois - Herbe - Braises ...

gland

PROMENADE  ERRER   DEBOUT