Rêve : BATEAU

Préambule

Tous les véhicules flottants tels que  : Barque, Bateau à vapeur, Canoë Kayak, Canot, Cargo, Chalutier, Frégate, Navire, Pirogue, Radeau, Paquebot, Galère, Vaisseau, Voilier, Yacht, etc., dépendent de cette rubrique. Cependant, il est utile de se reporter à navire pour compléter l'interprétation de scénarios particuliers. bateau perle

De ces "véhicules sur eau" cités, certains ont été probablement oubliés, aussi il convient de noter ce qui les démarque des uns des autres : dans leurs fonctions ou usage, le statut social qu’ils induisent par leurs formes, leur volume, leur capacité de résistance, leur vitesse possible, leur matériau, leur utilisation, éventuellement leur époque.

Bateau Perle
Frederick-Richard Pickersgill

NAVIRE  EMBARCATION  MER  EAU  FLEUVE  VOYAGE
PONT DE BATEAU

Un bateau militaire oriente la signification dans un sens très différent qu'une pirogue. Un radeau semble moins sûr qu’un paquebot, un chalutier moins romantique qu’un voilier,... Les activités que l'on peut pratiquer sont, elles aussi, propres à la nature de l' embarcation: on bronze en toute insouciance sur un yacht, on sue sur une galère.
Tous ces bateaux un point commun essentiel, ils se déplacent sur l’eau ! Par les rivières, les lacs, ou les mers, ils transportent au loin, vers d’autres rivages. Et c’est ce qui est important, car il a fallu quitter un bord, un port, une rive, une berge, une plage, franchir un inconnu, la mer, l’océan, ou suivre le fil d’un cours d'eau, d'une rivière, pour atteindre un inconnu, une autre terre, en accostant à une rive ou un port, bref, arriver à un point solide.
Si l’avion qui est associé à la verticalité-envol, le bateau se rapporte à l’horizontalité, l’amplitude, la largesse,l'acquisition, la réunion des parties.

 

bateau-mer-translucide Dans un scénario onirique, quel que soit le bateau qui nous emporte, il invite au voyage. C'est une forte suggestion à "quitter les lieux"… pour un ailleurs autrement. Le bateau dit gentiment "Larguez les amarres!" et c'est un appel qui n’appelle pas plus de commentaires. En H.V., l’injonction du subconscient est bien entendu plus forte que dans un songe. On est prêt à faire le voyage, seule, la perspective d’abandonner son monde habituel effraie encore.
Quand on de déplace à bord d'un navire, on peut penser que le voyage va être plus confortable et plus sécurisant qu'à bord d'une pirogue ou d'un radeau, mais rien n’est sûr !…

©Ivan Konstantinovich Aivazovsky

Car il faut tenir compte de l’état de la mer et des aléas extérieurs. On peut rencontrer des pirates ! C’est pourquoi le bateau représente en premier lieu soi-même, c'est-à-dire sa personnalité et ses potentialités, en second lieu ce par quoi l'on est attaché, son port d’origine en somme, son contexte, son milieu, et enfin, il signifie également les ressources psychiques pour accomplir le voyage jusqu’au bout. Ce sont tous ces facteurs qui renseignent sur l’état réel de sa situation, et la façon dont le changement peut s'effectuer.
L'aboutissement est, dans tous les cas de figure, une réussite, car on  se découvre, en cours de route, des talents, des ressources. Plus le gabarit du bateau est petit , peu costaud, moins il est de bon augure. S'engager dans une traversée de longue haleine en barque présage de difficultés et des angoisses avant de connaître une renouvellement de situation. Un vaisseau petit est risqué, un autre de taille normale ou gros est toujours favorable dans la mesure où il est vu en bon état.

Interprétations

bateau a roue
feuille Voir un bateau : C'est une invitation au voyage au sens propre comme au figuré. On est sur le point de faire le grand saut, car on sait déjà en son for intérieur que le départ est inéluctable. Modifications sensibles de son mode de vie.

> Pour certains, il annonce la délivrance d'une souffrance, d'une préoccupation sérieuse et grave. Signe de libération.

Dans le Vercors

feuille Le bateau arrive droit sur soi : Évènements heureux qui arrivent. Voyage possible, mais surtout rencontres assez différentes des fréquentations habituelles.

> Dans quelques cas, c'est l'annonce du retour d'un être cher, ou d'une connaissance que l'on avait perdue de vue. Nouvelles et surprises agréables.

feuille Le bateau s'éloigne de soi : C'est l'inverse de ce qui est écrit précédemment. Déceptions et ses espoirs de changer de vie ne peuvent voir le jour dans l'immédiat. Échecs sur une ou plusieurs entreprises ou projets. Chagrins, amertume.

> Pour celui qui a voulu embarquer sans avoir eu le temps de le faire, son intérêt est de mieux observer son entourage, car les obstacles à son propre épanouissement viennent de là. Contraintes, oppositions diverses à sa liberté personnelle.

feuille Être sur un bateau : Changement radical avec nécessairement un abandon d'une partie de son présent pour un futur, inconnu certes, mais meilleur. Ceci est vrai quand la mer calme, sans tempête ou autres contrariétés climatiques.

feuille Monter à bord ou en descendre : Monter à bord est très favorable pour un retournement de situation à son avantage quand on est soumis à de graves difficultés. La libération est proche. -> EMBARQUER -

> En descendre évite de connaître des bouleversements plus graves encore, l'inconvénient est qu'il dit que l'on a manqué une opportunité qui pouvait effacer ses soucis.
Pour celui dont la vie s'écoule sans souci, descendre d'un bateau prévient d'un revers de fortune.

feuille Il avance sur une mer favorable : Les circonstances extérieures vont jouer un rôle essentiel pour favoriser son accomplissement. Les changements, inévitables avec ce type de présage, se passent au mieux, sans grand remous émotionnels.

feuille La mer est défavorable, il tangue : - BALLOTER - Le changement se fait, car il ne peut pas en être autrement, mais il faut s'attendre à ce que des membres de sa famille mettent des bâtons dans les roues. Des empêchements fâcheux influent sur sa capacité de décision pendant un temps. A terme, on surmonte tous ces obstacles. 

feuille Naviguer de nuit ou dans le brouillard : On peut partir sous le coup d'une pulsion instinctive, ou d'une forte intuition, mais le processus de sa réorientation de vie ne démarre pas dans des conditions idéales. Cependant, ce qui importe c’est le départ. Ce qui est dans la nuit ou dans le brouillard s’éclaircit après, une fois que l'on s'est installé dans sa nouvelle vie.

> Dans tous les cas, le brouillard ou la nuit confirment une phase désagréable où l'on se sent à la merci des événements. On doit patienter avant de pouvoir agir.

feuille Le bateau reste immobile : C'est l'enfermement assuré. Ses incertitudes paralysent. L'immobile illustre souvent une angoisse refoulée et qui est en train de remonter au conscient pour mieux se dissiper. Dès que l'on a identifié ce qui effraie, le voyage suit son cours, autrement dit son développement personnel se poursuit.

feuille On est seul sur le bateau : Paradoxalement, on va être aidé et soutenu mais on a un travail personnel à fournir plus important peut-être que pour d’autres personnes pour amliorer ses conditions d'existence.
Être seul sur un bateau montre qu’un travail d’intériorité est enclenché, il reste à passer par toutes les étapes obligées de ce voyage initiatique.

bateau Mian Situ feuille Embarquer à plusieurs : - EMBARQUER - La perspective semble plus réjouissante qu'une balade en solitaire, mais elle présente bien d’autres inconvénients. Oui, on va être soutenu par des personnes, déjà connues ou non, mais le risque de subir leur influence, leurs points de vue ou leurs propres angoisses, est grand.
Ce que l'on gagne d’un côté, le soutien voire la surprotection, on le perd de l’autre, avec l'envahissement pendant un temps. On a l’occasion à la fin du voyage de revenir sur soi, de se recentrer, de penser à ses aspirations, ses envies, ses ambitions, et d’envisager un mode d'existence en adéquation avec sa personnalité.

feuille Voir, faire un naufrage : - NAUFRAGE - NOYADE -

©Mian Situ - 1953

On doit réfléchir avec attention à qui a intérêt à ce que l'on n’évolue pas. Qui nous utilise?
Qui nous exploite ? Qui nous enferme?
Un changement de vie n'est pas possible dans l’immédiat à cause d'un manque de liberté pour pouvoir agir. Ceci dans le meilleur des cas, car le naufrage avertit de bouleversements assez douloureux dans un futur proche. Des soucis financiers à résoudre vont prendre du temps et de l'énergie, à moins que l'on essuie un contretemps dans le cours de son histoire dû à la fatalité.

> Pour celui qui vit des conditions extrêmes, des contraintes épuisantes, prison, maladie, détresse intense, pénurie matérielle, le naufrage est bénéfique. Un basculement de situation se fait, cela revient à une sorte de purification des données, un assainissement général. Il trouve une issue.

feuille Tomber d’un bateau : - TOMBER - CHUTE - "Pince-mi et pince-moi sont dans un bateau, pince-mi tombe à l'eau, qui est-ce qui reste?" Soi-même ou un autre, le présage est défavorable. De fortes rivalités se déclarent sous peu. Des tiers ne tiennent pas à ce que l'on soit au courant de certaines choses, ils cherchent à nuire, à jeter l’opprobre. Ici, c’est la situation professionnelle ou sociale qui est menacée. Des sacrifices sont à consentir pour espérer un dénouement heureux.

> Al-Nâboulsi précise que "tomber dans la mer annonce une surprise joyeuse".

feuille Un bateau que l’on charge de marchandises ou autres : Très favorable, il promet distinction, avancement, richesse. On va avoir de quoi vivre, de quoi négocier quels que soient les projets que l'on a entrepris. Excellent pour la situation financière et matérielle, même quand on n'est pas directement sur le bateau.

feuille Voir un bateau qui rentre au port : Les démarches entreprises, ou les projets que l'on tente de mener à bien, sont mis à l’écart. Contrariétés multiples. Il est inutile de se focaliser sur eux, ces projets ne nous correspondent pas vraiment.

feuille Se voir accoster, débarquer sur un port, une rive, un quai : - QUAI - JETÉE   PORT - C'est le terme de tous ses soucis, c'est arriver à bon port. Le périple, qu’il ait été facilité ou non, est achevé, et on reprend des affaires laissées en suspens dans de bonnes conditions. Profits à la clé.

feuille Se voir traîner un bateau sur le sable : C'est l'équivalent de traîner une charge qui ne nous appartient pas. Des rectifications sont à envisager dans son mode de vie pour distinguer ce dont on doit s'occuper de ce que l'on doit laisser aux autres. Des personnes mal intentionnées et astucieuses ont tendance à se décharger de leurs préoccupations sur soi. Signe d'hypocrisie et de fausseté dans les relations.

feuille Le mât d'un bateau : - MÂT -

feuille Les voiles d'un bateau : - VOILE -

feuille Être sur le pont d'un bateau : - PONT - Qui et Que voit-on ? Qu'y fait-on ? On peut y travailler, y bronzer, s'y promener, le nettoyer, penser, méditer, etc.

feuille Les rames d'un bateau : - RAMES - RAMER -

feuille Un bateau dans le ciel ou les airs : Très mauvais présage qui augure de difficultés majeures, de réels dangers.

feuille Un bateau sur une montagne : Signe que les projets sont irréalisables et surtout irréalistes. A chacun de revenir sur terre! Mais c'est aussi une indication sur une solution qui permet de se libérer de ses adversaires.

feuille L'arche de Noé : - ARCHE - INONDATION - ÂGE DE FER -

 

Dans les traditions, le thème de la barque ou du canot est très privilégié. Elle - la barque - représente la possibilité de se dégager des contraintes et des tumultes de la vie ordinaire pour atteindre un ailleurs, un au-delà parfait. Elle est symbole de sécurité, elle chasse tout ce qui est contraire à l’équilibre du navigateur, qu’il soit mort (Égypte) ou vivant (Indonésie). Ibn SÎRÎN précise que toute embarcation sur laquelle on est et qui navigue, est un signe de salut. Par contre, toute embarcation qui coule, est signe de maladies, d’embûches, ou de contrariétés dans la vie, sauf pour celui qui connaît déjà la souffrance.
Le bateau - barque, navire, etc. - quel que soit le souci qu’il annonce, contient aussi et toujours la délivrance. Dit autrement, cela signifie que chacun est toujours assuré d’une libération quelle que soient la nature des difficultés qu'il affronte à une période donnée. J’ai beaucoup insisté sur l’aspect favorable du voyage, une fois qu'il est accompli. Son déroulement, lequel n'est possible que si l’on a embarqué, évoque tout le processus de métamorphose qui touche autant les conceptions, que le mode de vie, que le mode relationnel,... C'est une transformation de la personnalité au grand complet qui se fait. Et il est évident que "lâcher" tout ce sur quoi l’on a fondé ses croyances, ses principes, ses valeurs, n’est pas la période la plus sereine dans une vie, quand bien même elle reste la plus enrichissante.
L’Arche, que l’on retrouve dans les religions du livre et bien avant elles, chez les Dogons, est un thème un peu différent, car elle concerne pour les uns, l’humanité dans son ensemble, race animale comprise, et pour les autres (Dogons), elle se rapproche davantage de l'engin spatial -> - EMBARCATION -


gland

NAVIRE  EMBARCATION  MER  EAU  FLEUVE  VOYAGE  PONT DE BATEAU