Rêve : MAISON

Préambule

A l'origine les hommes se réfugiaient dans les arbres dans l'espoir d'y passer des nuits tranquilles. Au cours de leur évolution, et avec la découverte du feu, ils en descendirent pour élirent domicile dans les cavernes, plus dures, mais plus confortables. Roy Lewis dans son roman "Pourquoi j'ai mangé mon père" , retrace ces péripéties des premiers hommes. maison

L'homme s'est instinctivement réfugié dans les grottes, grotte-abri, grotte-méditation, pour… beaucoup plus tard, se créer et se construire son propre habitat, construction-création. Pour ce faire, il a utilisé la Terre, a modelé la glaise, en a fait des briques. Dans d'autres lieux de la planète, il a exploité les feuillages, les branchages, et plus au Nord, il a sculpté la glace. De cette base, il a édifié des églises, cathédrales, synagogues, temples, mosquées, dojo..., extériorisant ainsi son temple intérieur.

gland

maison autonome - Earthship
Michael Reynolds

CONSTRUIRE  TERRE  CORPS HUMAIN  VOISINAGE

De l'expérience Terre est née l'architecture qui exige structure, cohésion des parties, équilibre. La maison figure symboliquement l'univers tout entier et la matrice, origine de tout être humain. Elle est le refuge de tout individu, la possibilité du retour en soi: "Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon père"-Sri Aurobindô. maison-hutte
La maison est le symbole féminin par excellence. La maison, c'est le Moi, le temple intérieur de l'homme, et chacune de ses pièces, ses étages, ses parties, possède une correspondance avec chacune des parties du corps et chacun des états de l'âme, ou des états du psychique, fonctionnements du mental et de l'esprit. maison-troglodyte

L'extérieur d'une maison représente l'apparence physique, ce que l'on montre à autrui, et aussi la façon dont on se présente, le premier contact. C'est la part objective, l'aspect solaire de l'être.

L'intérieur de la maison représente son intériorité, la vie sensible et les états psychiques. C'est la part subjective, l'aspect lunaire de l'être.


Selon son appellation, les interprétations se précisent

CABANE - HUTTE - GRATTE-CIEL - APPARTEMENT - IMMEUBLE

gland

Interprétations

maison Fyodor Savintsev feuille Construire sa maison : - CONSTRUIRE - On est assuré de jouir d'une plus grande aisance, et matérielle et affective. C'est l'indice d'une prospérité avec des répercussions indéniables sur son épanouissement personnel. C'est un des présages les plus favorables pour profiter d'un bonheur durable et de satisfactions matérielles sur le long terme.

feuille Les murs d'une maison : - FAÇADE - MUR - CRÉPI -

©Fyodor Savintsev

feuille Une maison partiellement construite : On est sur la bonne voie, si on a eu l'impression que la construction va se poursuivre normalement, mais il est encore un peu tôt pour profiter pleinement de sa réussite. Patience !

> Quand on a remarqué des défauts de fabrication ou si les travaux sont stoppés pour une raison ou une autre, un projet d'importance s'interrompt brutalement.

feuille Une maison petite, propre et agréable : Aisance dans son quotidien, confort de vie, ambiance agréable, joies familiales, sécurité affective.

> Quand elle semble vraiment trop exiguë pour y vivre, elle dénonce une tendance à l'avarice ainsi qu'une difficulté à voir grand.

feuille Une maison vaste, confortable, agréable : Richesse et confort. Parallèlement, les joies familiales, très revigorantes, sont au rendez-vous. Mais c'est surtout le progrès dans la vie sociale et/ou professionnelle qui est mis en lumière, ici. Les événements extérieurs s'enchaînent les uns aux autres favorablement.

feuille Une maison d'apparence ostentatoire, trop luxueuse : - LUXE - Proche du palais, elle peut représenter un danger. Un décalage entre ses aspirations, sa recherche de l'absolu et les limites auxquelles on se confrontent dans la vie éveillée est assez important. Désillusions dues à des manques affectifs non reconnus, non-conscients. On espère et on attend une sécurité intérieure sans trop agir ce qui est très idéaliste voire utopique.

maison arbre feuille Une maison dans un arbre : - CABANE - ARBRE -

feuille Faire des travaux de rénovation : - RÉNOVATION -  Quand il s'agit d'une rénovation extérieure, on modifie naturellement sa façon de se présenter aux autres, et ceci permet d'avoir plus d'influence, plus d'aisance dans la vie publique.

> Quand les travaux se font à l'intérieur de la maison, ils annoncent des changements de fond dans sa vie éveillée. Présage très intéressant pour un équilibre de sa personnalité dans l'avenir. Renouveau des conditions d'existence et raffermissement des relations avec autrui.

feuille Une maison avec des murs en bon état, neuve ou non : - MUR -

Symbaroum - ©Jarnringen

Elle garantit une sécurité matérielle et affective. Plénitude dans son quotidien, on est à l'abri des dangers, les difficultés sont réellement derrière soi.

feuille Une maison aux murs délabrés ou au toit en mauvais état : - MUR - TOIT - TUILE - Ruine de ses espérances, événements fâcheux qui détruisent ses projets. Elle prévient d'une grande désolation à tous les plans de la vie humaine: ruine financière, solitude, détresse, pertes des relations amicales, maladie parfois…

feuille Voir une maison isolée : - HAMEAU - Elle contient les mêmes aspects bénéfiques que dans les autres cas de figure, si elle est en bon état. Ce qui est important c'est son isolement. Il insiste sur la durée, le temps qu'il va falloir patienter pour apprécier les avantages matériels d'un changement.

maison isolee > La maison isolée est souvent accompagnée d'éléments qui accentue la désolation morale de l'intéressé. Par exemple, de la neige, des chemins escarpés, etc. Dans ce cas, elle met en lumière sa détresse actuelle, rarement consciente encore moins reconnue par celui qui en souffre.

©George Ault - 1891-1948

feuille Des ruines : - RUINE -  Seules les ruines antiques ou témoins d'une époque particulière, agréables à la vue, recouverte de mousse ou de lierre, ou isolées dans la nature, préfigurent des événements agréables. Elles préviennent d'une période romantique favorable aux amours, aux sentiments sincères et durables.

feuille Une maison en feu, inondée : - FEU - INCENDIE - EAU - INONDATION -

feuille Être obligé de quitter sa maison :  - FUIR -  DÉMÉNAGEMENT -

feuille Sa propre maison dans l'obscurité : - OBSCURITÉ - Avertissement d'un danger. On ne maîtrise pas les évènements, on se perd dans des réflexions inutiles, des doutes et des angoisses tout aussi inutiles. Période de difficultés, d'adversités, d'oppositions.

feuille Emménager dans une maison : - DÉMÉNAGEMENT - On en a terminé avec l'incertitude, les angoisses et les doutes. On va se poser tranquillement, c'est une nouvelle étape de vie qui commence. Fin des épreuves et début d'une période plus agréable, plus enrichissante, plus épanouissante que la précédente.

feuille Entrer-sortir dans une maison : - ENTRÉE - Y entrer est a-priori plus favorable qu'en sortir, mais tout dépend de l'état de la maison.

> Entrer dans une maison agréable, chaleureuse, et décorée avec goût, préfigure une période évidemment plus prospère qu'entrer dans une maison délabrée.
> De la même façon, sortir d'une maison confortable met un terme à une tranche de vie agréable, et sortir d'une maison délabrée met un terme à une période pénurie ou de difficultés.

feuille Voir un inconnu ou un indésirable dans sa maison : - VOLEUR  - INTRUS - Attention aux trahisons, aux mesquineries, aux paraistes ! Le risque d'être floué par une personne proche existe. On a à observer la vigilance pour éviter des dommages matériels .... encore que le voleur est dans quelques cas positif.

maison future feuille Une maison dont l'architecture, le style, ne correspond pas à son origine : - ARCHITECTURE - Un événement extérieur d'envergure oblige à modifier radicalement son mode de vie et à terme ses conceptions. Proposition d'installation à l'étranger possible, à moins que, ce qui est le plus fréquent, on n'abandonne définitivement le milieu que l'on fréquente ordinairement pour ne se concentrer que sur ses seuls centres d'intérêts. On apprend à se construire selon les qualités que l'on porte en soi, qui sont les siennes, et non plus en fonction de ce que les autres attendent de soi.

Villes forêts ©Stefano Boeri Architetti

gland

Correspondances symboliques


Dans la tradition arabo-musulmane entre autres, la maison symbolise le corps de l'homme et l'âme-esprit de l'être. La porte correspond au visage ou au sexe de la femme. A un autre plan, la maison figure la vie sociale, l'assise de l'individu dans sa société, sa notoriété, sa position, et par voie de conséquence, la porte indique les moyens qu'il a en sa possession et la manière dont il s'y prend, pour faire évoluer sa situation.

• LE SOL d'une maison figure la terre sur laquelle on marche, dans laquelle l'Homme prend ancrage pour se stabiliser et... s'élever. Il est indispensable que le sol soit propre, en bon état, avec des matériaux agréables et solides, qu'il ne se dérobe pas sous ses pieds pour une interprétation favorable -> - SOL -

• LE PLAFOND est en quelque sorte la voûte étoilée, le ciel, ce qui couvre et qui protège. Si le plafond tombe, qu'il est dégradé, ou autre anomalie, on vit une grande période d'insécurité. C'est le ciel qui nous tombe sur la tête ! -> - PLAFOND - POUTRE -

• L'ENTRÉE On oublie un peu trop vite que l'entrée d'une maison est aussi une sortie. Hé oui! L'entrée accueille le visiteur ou le refoule. Il reste à bien déterminer son rôle. Symboliquement l'entrée, c'est le passage! On rentre dans la matrice, on retrouve le centre, on se réfugie dans son foyer, on accède à son for intérieur, c'est un début. Mais on en sort aussi,... pour s'ouvrir à l'extérieur, partir à l'aventure, aller à la rencontre d'autres expériences. Ce qui est intéressant sauf si l'on a été chassé de la maison ->  - ENTRÉE -

• LE COULOIR, Corridor Le couloir, ou le corridor, est l'équivalent des méandres d'une route, d'une voie. Il se compare aux artères du corps sur un plan physique, aux liens qui relie les champs d'expérience de l'homme entre eux, ou encore aux liens qui relient les différents états de l'âme. Le couloir évoque un sas entre deux plans d'activités, ou deux états. Certains, parce qu'ils sont sombres et étroits, sont plus en rapport avec le tunnel -> - COULOIR -

• LA CUISINE Cuisiner ou transformer? Dans la cuisine, on retrouve les 4 éléments primordiaux: le Feu pour cuire, rôtir, chauffer ou réchauffer, - l'Eau, pour humidifier, rafraîchir, ou conserver (glace), - l'Air, sans air les aliments pourriraient, - la Terre dont sont issus tous les aliments végétaux. Elle s'apparente au laboratoire du parfait petit alchimiste. Elle préfigure une transformation, une métamorphose sans pareil, des aliments bruts en plats composés. Les cuisiniers comme les musiciens composent! Ils transforment la matière, la farine en pâte, l'œuf en neige, les fruits en mousse…, ils associent les produits entre eux selon des critères de goût bien étudiés ou certaines observations expérimentales: non, on ne met pas de blanc d'œuf dans la mayonnaise. La cuisine est le lieu central et essentiel d'un foyer, c'est dans cette pièce que s'opèrent les transmutations des éléments vivants donnés par la nature pour servir un objectif vital, celui de se nourrir -> - CUISINE -

• LE SALON Après l'entrée, accueillante ou non, le salon est la deuxième pièce de la maison importante. Elle est destinée à recevoir, à accueillir les invités. Il est utile aussi au repos, à décompresser des fatigues dues aux activités extérieures. Le salon est la pièce que l'on présente aux autres, c'est en ce sens la part de soi que l'on expose, contrairement à la chambre à coucher.
J'ai fréquemment rencontré des gens qui m'expliquaient avec un grand sérieux que les livres exposés dans leur salon n'étaient pas fondamentaux, que les "autres" (livres) étaient précieusement rangés dans la chambre à coucher. J'avoue que j'ai toujours été sidérée de ce comportement, d'autant qu'ayant eu le privilège de lire les titres de ces livres si mystérieux de la chambre à coucher, ils ne m'ont pas paru aussi subversifs que leurs propriétaires le laissaient entendre. Toujours est-il que ces derniers étaient convaincus qu'ils contenaient un certain danger pour les laisser à la vue de tout un chacun. Cette anecdote montre bien que le salon est le lieu d'exposition d'une partie de son "âme", ou de sa personnalité, quand on n'a pas d'âme.… Ce que l'on repère dans le salon, objets, invités, détails de la décoration, animaux,... renseigne sur une partie de sa nature, celle que l'on ose laisser voir à autrui ou partager avec autrui, sans aucun danger pour soi. Parce qu'il est un lieu de réception, il évoque tout ce qui est la joie, la gaieté, l'amitié. Il est aussi en rapport avec l'engagement, le contrat -> - SALON -

• LA SALLE à MANGER Ce lieu de rassemblement familial signifie, symboliquement, la réunion de toutes ses parties. Comme c'est aussi la pièce où l'on mange, généralement un produit fini, on peut espérer tirer profit de réalisations récentes, de projets aboutis, résultats de ce qui a été préparé préalablement dans la cuisine. Ceci implique qu'il est préférable, voire indispensable, que la salle à manger soit prête au service, que la table soit mise, qu'il y ait des personnes installées, et non vide, ou que l'on se trouve seul dans la pièce. Les avantages et les joies sont plus grands quand elle est tenue convenablement, si la table est mise ou qu'il y ait des convives. Bien entendu, l'ambiance compte, et s'il y a scandale, l'interprétation s'inverse. La salle à manger signe parfois des réconciliations sauf quand elle est en désordre, que l'on y mange en solitaire, que l'on débarasse la table. Alors, les difficultés relationnelles connues aujourd'hui persistent dans le temps. Des conflits débutent et une une période de solitude, de désespoir s'ensuit -> - SALLE A MANGER -

• LA CHAMBRE   En premier lieu, on distingue la chambre à coucher qui peut être la sienne, d'une chambre d'enfants, ou d'une chambre d'amis. La chambre étant en général associée à la vie émotionnelle, sensible, intime, elle représente le monde des sentiments, par conséquent l'interprétation varie en fonction de son attribution. La chambre d'enfants renvoie à une tranche de son enfance, la chambre à coucher à ses histoires sentimentales ou l'état de son affect actuel, la chambre d'amis à la sincérité affective que l'on attend dans ses relations -> - CHAMBRE -

• LA SALLE de BAIN  Lieu intime par excellence, c'est le lieu de la toilette, de l'hygiène. Elle évoque autant à l'assainissement du corps que celui de l'âme. C'est dans la salle de bain que l'on se purifie, que l'on se régénère -> - SALLE de BAIN -

• LES TOILETTES C'est dans cet endroit que l'on évacue ce qui nous encombre, et ce que l'on a "encaissé" dans la vie extérieure peut se libérer ici. Les toilettes, aussi nommées "lieu d'aisance" ce qui en dit long sur sa fonction, sont indispensables, car elles favorisent et améliorent la circulation des énergies. Elles illustrent également les angoisses profondes, puisqu'elles sont en relation avec les pulsions viscérales, les instincts -> - TOILETTES -

• LA CAVE Elle est en correspondance symbolique avec les instincts, l'inconscient profond, et, physiquement, avec les pieds qui permettent de s'ancrer dans la terre, d'être stable. Elle représente la mémoire semi-inconsciente, refoulée. Bien que ce soit le lieu privilégié pour bonifier le vin, la cave trouble, inquiète, et évoque rarement de bons souvenirs. C'est là que les familles entassent leurs vieilleries, les choses périmées, qu'elles se débarrassent de ce qui est gênant. Dans les cas extrêmes, c'est le lieu de punition, et les exemples d'enfants enfermés dans la cave sont encore trop nombreux. Mais on descend rapidement à la cave lors d'un bombardement, dans ce cas, elle devient refuge, abri, cocon. Dépotoir ou protection, elle reste dans l'inconscient collectif le lieu des peurs et des craintes, car c'est la nuit, le noir, parfois l'humide. Et si les musiciens aiment s'y rencontrer, c'est peut-être pour mieux exorciser l'endroit -> - CAVE -

• LE SOUS-SOL Il correspond un peu à la cave dans le sens où il se situe sous l'habitat -> - CAVE - GARAGE -

• LE GRENIER  On descend à la cave, mais on monte au grenier. La montée implique une volonté de savoir, et comme le grenier est directement sous le toit, qui lui-même a sa correspondance symbolique avec la tête, il est naturellement associé au monde de la connaissance. C'est au grenier qu'on entasse les secrets, qu'on cache les personnes recherchées, qu'une tranche d'histoire proche, la sienne, celle de sa famille, attend d'être découverte -> - GRENIER -

• LE TOIT Le toit, c'est la tête!… pensante. Toutes les fonctions du mental et le crâne physique sont représentés par le toit. Il est souhaitable qu'il soit en bon état, que les tuiles soit bien placées, que la charpente soit solide,... Dans le cas contraire, il laisse présager de graves dommages suite à des événements inattendus, violents, perturbant tout son équilibre psychique -> - TOIT - PLAFOND -

• LA MANSARDE Toute pièce mansardée est un ajout, puisqu'elle a été façonnée, après coup. La voir, s'y installer ne présage rien de bon, car par définition la mansarde est étroite, et bas de plafond, au moins en partie. En conséquence, elle prévient d'une période de tristesse, de mélancolie, suite à divers ennuis matériels ou sentimentaux. On peut subir une mise à l'écart, un isolement forcé..... MAIS, elle apporte des informations essentielles sur le sens de son existence, car elle est en analogie avec le grenier. Comme elle peut être, par ailleurs, la pièce la plus élevée de la maison, elle figure de temps à autre, et avec le soutien d'autres éléments dans le scénario, une élévation sociale -> - MANSARDE -

• LA FENÊTRE Les yeux sont ordinairement appelés les fenêtres de l'âme, l'inverse est presque vrai, les fenêtres d'une maison sont les yeux du corps. Plus elles sont grandes, propres, laissant pénétrer la lumière, et mieux encore si elles sont ouvertes, plus on jouit d'une grande liberté dans ses actions, ses décisions, ses choix. Mais quand elles sont étroites, elles sont l'indice d'un esprit étriqué, d'une mentalité ordinaire, de mesquineries et de petites malveillances -> - FENÊTRE - VITRE -

• LE BALCON  Le balcon fait partie intégrante de l'appartement ou d'une maison, sans être indispensable. Sa correspondance symbolique avec l'anatomie du corps humain est un peu le torse pour les hommes, mais beaucoup plus la poitrine pour la femme. Le balcon est ce qui se voit le plus rapidement depuis la rue, puisqu'il est en avant. C'est la partie de sa personnalité la plus apparente, celle qui est exposée, qui saute aux yeux d'autrui, mais qui n'est pas la plus essentielle. Dans les immeubles anciens, en France, c'est à partir du deuxième étage que les balcons étaient incorporés dans la bâtisse. Depuis l'extérieur, on savait, sans les connaître, ni même les voir, que les familles qui habitaient là, jouissaient d'une fortune, d'un statut, ou de privilèges particuliers dans la société -> - BALCON -

• LA TERRASSE  Elle assure la stabilité de la situation matérielle, elle figure l'opulence, l'aisance, les honneurs, le mérite, surtout pour une terrasse surélevée. D'après les Anciens, il est préjudiciable de courir sur sa terrasse -> - TERRASSE -
gland

CONSTRUIRE   TERRE  CORPS HUMAIN  VOISINAGE