Rêve : CHAPERON-ROUGE

Préambule

L'histoire : l était une fois une petite fille de Village, la plus jolie qu’on eût su voir. Sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien, que partout on l’appelait le Petit Chaperon rouge.
Un jour, sa mère, ayant cuit et fait des galettes, lui dit : Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m’a dit qu’elle était malade. Porte-lui une galette et ce petit pot de beurre.
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois elle rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de la manger, mais il n’osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Il lui demanda où elle allait, la pauvre enfant, qui ne savait pas qu’il est dangereux de s’arrêter à écouter un Loup, lui dit:
"Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette, avec un petit pot de beurre, que ma Mère lui envoie." "Demeure-t-elle bien loin ?" lui demanda le Loup.

"Oh ! oui", dit le Petit Chaperon rouge, "c’est par-delà le moulin que vous voyez tout là-bas, à la première maison du Village".
"Eh bien", dit le Loup, "je veux l’aller voir aussi; je m’y en vais par ce chemin-ci, et toi par ce chemin-là, et nous verrons qui plus tôt y sera."
Le loup se mit à courir de toute sa force par le chemin qui était le plus court, et la petite fille s’en alla par le chemin le plus long, s’amusant à cueillir des noisettes, à courir après des papillons, et à faire des bouquets des petites fleurs qu’elle rencontrait. Le loup ne fut pas longtemps à arriver à la maison de la Mère-grand.
Il heurte : Toc, toc. "Qui est là ?"
"C’est votre fille le Petit Chaperon rouge", dit le Loup, en contrefaisant sa voix, "qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre que ma Mère vous envoie." La bonne Mère-grand, qui était dans son lit à cause qu’elle se trouvait un peu mal, lui cria : "Tire la chevillette, la bobinette cherra." Le Loup tira la chevillette et la porte s’ouvrit. Il se jeta sur la bonne femme, et la dévora en moins de rien, car il y avait plus de trois jours qu’il n’avait mangé. Ensuite il ferma la porte, et s’alla coucher dans le lit de la Mère-grand, en attendant le Petit Chaperon rouge, qui quelque temps après vint heurter à la porte. Toc, toc.
"Qui est là ?" Le Petit Chaperon rouge, qui entendit la grosse voix du Loup eut peur d’abord, mais croyant que sa Mère-grand était enrhumée, répondit: "C’est votre petite-fille le Petit Chaperon rouge qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre que ma Mère vous envoie." Le Loup lui cria en adoucissant un peu sa voix : "Tire la chevillette, la bobinette cherra." Le Petit Chaperon rouge tira la chevillette et la porte s’ouvrit.
Le Loup, la voyant entrer, lui dit en se cachant dans le lit sous la couverture : "Mets la galette et le petit pot de beurre sur la huche et viens te coucher avec moi." Le Petit Chaperon rouge se déshabille et va se mettre dans le lit, où elle fut bien étonnée de voir comment sa Mère-grand était faite en son déshabillé.
Elle lui dit : "Ma mère-grand, que vous avez de grands bras ?" "C’est pour mieux t’embrasser, ma fille." "Ma mère-grand, que vous avez de grandes jambes ?" "C’est pour mieux courir, mon enfant." "Ma mère-grand, que vous avez de grandes oreilles ? "C’est pour mieux écouter, mon enfant." "Ma mère-grand, que vous avez de grands yeux ?" C’est pour mieux voir, mon enfant." "Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents. C’est pour te manger." Et en disant ces mots, ce méchant Loup se jeta sur le Petit Chaperon rouge, et la mangea. (....)
©Conte de Charles Perrault

Signification Reve chaperon rouge ©Gustave Doré - 1832-1883

CONTE  LOUP  GALETTE  BEURRE  CHASSEUR  CAPE  ROUGE

Interprétations En cours d'écriture

Signification Reves  chaperon rouge beurre galette feuille Le chaperon rouge et ses attributs : En premier lieu, le chaperon, en second, la galette et enfin le petit pot de beurre.
> Le chaperon, initialement, est une coiffe très en vogue au Moyen-Âge faite d'une bande d'étoffe dont l'objectif était de garder, préserver et transformer, d'après Fulcanelli. Ce mot recouvre aussi un autre sens à savoir le capuchon qui recouvre la vue des rapaces utilisés pour la chasse. Ces deux options induisent la naïveté du petit Chaperon-Rouge - l'aveuglement suggéré - et sa pureté - la coiffe protégeant la tête pensante - Ces deux états de la personnalité sont contrebalancés par la couleur rouge, qui s'accorde avec l'émergence des pulsions viscérales, voire sexuelles, avec la vie et l'énergie du vivant.
> La galette, - GALETTE - Sans s'étendre sur toute la symbolique de la galette, retenons, qu'elle aussi, elle renvoie aux mystères des transformations, des secrets - fève glissée dans les couches de pâte feuilletée - pour,......

©Albert Anker - 1831-1910

.... finalement, recevoir la clairvoyance signifiée par la forme même de la galette et sa couleur qui évoquent le disque Solaire ou l'esprit objectif. Dans le chaperon-rouge, on peut voir un happy-end annoncé avec la galette si on la considère comme le symbole de la victoire, de la réalisation.
> Le beurre, - BEURRE - est un produit transformé. Du liquide, le lait, on conçoit une motte dure, certes, mais qui en fondant devient encore un autre produit - graisse - En chimie, le beurre désigne chlorures métalliques. En Alchimie, il est évoqué comme le corps qui contient, le Mercure, le Sel et le Souffre. Donné à la Mère-Grand comme présent, il est un clin d'oeil aux mutations de l'être, celles que l'on doit engager sur soi-même.

feuille Le loup et le chaperon rouge : - DÉVORER - LOUP - Face au loup, reconnu comme un prédateur et représentant tous les prédateurs masculins n'ayant qu'un objectif en tête, la dévoration, le chaperon-rouge, naïve et pure mais déjà en mesure d'être tenaillée par des pulsions, lesquelles pulsions sont figurées par le rouge. Naïve, la fillette ? ... Pas tout à fait. Elle interroge le loup en bonne et due forme en passant en revue les anomalies qu'elle remarque dans son physique, oreilles, bras, yeux, dents. Et, là encore, ce qui est mis en évidence, sont les cinq - 5 - sens de l'homme : - OUÏE - TOUCHER - VUE - ODORAT - GOÛT -

feuille Le chasseur : - CHASSEUR - HOMME - Le chasseur est vu comme la figure paternelle par les analystes contemporains. Sans aller si loin, il figure Celui qui rétablit l'ordre. Avant les lui, la présence des bûcherons, hommes ordinaires mais ayant la connaissance de bois et des bois - l'inconscient collectif - fut suffisamment dissuasive pour le loup. Dans ce conte, le chasseur a l'ouïe fine et se montre juste. Il défend, et permet un retour à la normale en "ressuscitant" les deux dévorées. C'est lui qui participe à la renaissance de la pauvre grand-mère et du chaperon-rouge.


> Une référence au Chaperon-Rouge en songe demande d'étudier quel est l'élément qui a pris le plus d'importance dans le songe, que ce soit dans la nature, les vivants ou les couleurs. J'en profite pour souligner que le noir, dans ce conte, est associé au loup et que l'essentiel de la conversation entre le Chaperon-Rouge et le Loup se déroule dans un lit, meuble de l'intime et la nuit.
> Voir le Chaperon-Rouge est une invitation pour les filles et les femmes à se départir d'une trop grande confiance, à canaliser son enthousiasme en distinguant désir compulsif et intuition, en gardant à l'esprit que l'on peut tomber dans un piège tendu par plus rusé que Soi.

gland

CONTE  LOUP  GALETTE  BEURRE  CHASSEUR  CAPE  ROUGE