Rêve : ACCOUCHER

Préambule

Pendant les séances d'H.V., sentir un accouchement est possible et même fréquent. Il peut s'agir de son propre accouchement et soit on réalise que l'accouche de soi-même, soit on réalise que l'accouche d'un bébé. Accoucher d'un bébé revient à mettre au jour une partie enfouie et ignorée de sa personnalité, et qui est essentielle pour la réalisation de soi. accouchement-manuscrit-arabe-BNF

Les scénarios oniriques traitant l'accouchement sont multiples et diffèrent selon si on est simple spectateur, accoucheur, accouché ou que l'on naisse.
Quelque soit le cas de figure, il y a un préalable à l'accouchement dont certains détails révèlent dans quel climat on est soi-même arrivé au monde et quelles étaient les intentions ou les projets des parents et/ou des personnes qui ont accueilli le nouveau-né.
Gardons à l'esprit que l'accouchement comme la naissance peuvent être revécus de manière très symbolique avec des références aux -> Tunnel - Tuyau - Puits - Grotte - Terre - Labyrinthe - Caverne - Matrice… - autant de thèmes qui évoquent l'attente, l'arrivée sur terre, la naissance proprement dite ou la Renaissance.

gland

Scène arabe - BNF

GROSSESSE   NAISSANCE   BÉBÉ   FAUSSE COUCHE  FOETUS  AVORTEMENT

D'après des chercheurs américains, les femmes enceintes ayant rêvé d'accouchements difficiles se sont vues faciliter leur travail final au jour J.Ils ont constaté qu'elles accouchent plus vite et plus sereinement que celles qui n'ont pas eu ce type de songes ou d'angoisses particulières pendant leur grossesse. Ces dernières, au contraire, paniquent complètement au dernier moment car elles n'ont pas eu le privilège d'avoir été en contact avec l'appréhension bien naturelle qu'une femme peut éprouver en pareil cas.
Retenons qu'une femme enceinte réellement dans la vie éveillée peut pratiquer l'hyperventilation en toute quiétude dans la mesure où elle est bien accompagnée. C'est bénéfique autant pour elle que pour le Bébé qui arrive.


gland
En songe, l'accouchement représente l'aboutissement des projets, la réalisation de soi et de ses espoirs, alors que la grossesse figure le surplus d'aisance, l'abondance à venir, une évolution personnelle en cours.
accouchement

Sculpture Bamoun

Interprétations

accouchement  feuille Assister à une scène d'accouchement : Pour une femme, c'est un signe favorable pour se libérer d'une tranche de vie éprouvante. S'ensuit une légère modification de son comportement dans le quotidien, plus ou moins perceptible aux yeux des autres, qui lui permet d'aborder la vie avec confiance, de reprendre sa liberté de décision et son pouvoir d'agir. Elle s'implique davantage, se sent plus responsable d'elle-même, et cesse de calquer ses aspirations aux desiderata d'autrui.

Pour une naissance sans violence

> Quand plusieurs enfants naissent, les joies et le succès sont plus grands.
> Pour un homme, c'est le contraire. Assister à un accouchement annonce une période toujours un peu trouble sur le plan psychologique où les événements extérieurs semblent lui échapper. Il lui faut réunir des éléments de sa propre histoire, restés dans l'ombre pour mieux les identifier et élucider quelques points obscurs.

feuille Sentir que l'on est en train d'accoucher d'un bébé : Chez la femme, cette expérience onirique souligne son désir ou son besoin d'enfant. Parallèlement, le présage dit aussi qu'elle s'autorise enfin à être femme à part entière. Symboliquement, l'accouchement est à la capacité de DONNER LA VIE après une longue période d'attente, de gestation. C'est la capacité de METTRE AU JOUR. Par extrapolation, ses projets, à commencer par son propre épanouissement, sont en bonne voie de réalisation. L'accouchement étant l'aboutissement d'un désir et d'une gestation, les voeux les plus chers se réalisent.

> Quand on est un homme : Lire l'interprétation ci-dessous.

accouchement bebe feuille Sentir que l'on accouche de soi-même: Comme précédemment, on perçoit les sensations de l'accouchement. On peut voir son ventre grossir, ressentir physiquement qu'il gonfle, sentir que "ça bouge à l'intérieur", disait une pratiquante d'H.V.
J'ai accompagné un homme, qui, au cours d'une H.V. s'est brutalement contracté sur lui-même, replié, la tête allant à la rencontre des genoux. Il tenait ses jambes écartées en hurlant tous les cris d'efforts qu'une femme pousse en pareil cas.

©Li ZiJian - contemporain

Ce Monsieur, âgé de 42 ans, ne pouvait absolument pas contrôler ses gestes, par contre il avait tout à fait conscience qu'il vivait son propre accouchement. Il arrivait à me décrire son ressenti et la situation, avec force commentaires: "oh ça fait mal!… J'aurais jamais cru que c'était comme ça!… Il va sortir oui!…" Ce fut pour lui une flagrante expérience de RE-Naissance. Elle lui a permis d'évacuer tout un passif douloureux rattaché à sa vraie naissance, car sa mère étant décédée alors qu'elle le mettait au monde, il avait été élevé par son père et une sœur aînée de 10 ans de plus que lui. Celle-ci lui avait imposé multiples tortures psychologiques et maltraitances physiques. Cette "grande" soeur le détestait royalement ce qui était à prévoir puisque c'était, de son point de vue à elle, lui le coupable qui lui avait pris sa maman. Le père tout à son chagrin avait trouvé "normal" que la petite prenne en charge ce bébé tout comme une femme adulte. Il avait compètement occulté le chagrin de la petite fille, et avait trouvé pratique qu'elle prenne le relais.
Cette séance a donné à cet homme l'occasion de dire aurevoir à sa mère, ce qui n'avait jamais été fait, l'occasion de se dégager de la culpabilité d'avoir tué celle qui l'avait enfanté, culpabilité qui le tenaillait depuis l'enfance. Et, bien évidemment, le ressentiment qu'il nourrissait pour sa soeur tortionnaire disparut. Petit à petit, il s'est RE-constitué sur des bases, certes nouvelles pour lui, mais en accord avec sa vraie nature dépouillée de toutes les projections et des préjugés de son entourage, proche ou lointain.

La signification de l'accouchement subit quelques variantes selon la situation personnelle de chacun, et selon l'arrivée d'un garçon ou d'une fille dans le scénario onirique.

D'après les onirocritiques d'antan :

bebe nourrisson feuille Il s'agit d'un garçon : Une période bénéfique suit.

feuille Il s'agit d'une fille : Une période de malchance et de contrariétés. Tiens donc! Quelques analystes-interprètes contemporains donnent une version inverse. Pour ma part, je pense que l'idée d'avoir un garçon à tout prix, dans toutes les sociétés, a très largement entaché la justesse des interprétations, aussi je n'en tiens pas compte.

©Ed Sheeran - Photographe

En revanche, j'ai pu vérifier la tradition arabo-soufie, en l'occurrence Ibn Sîrîn(VIIe siècle). Ibn Sîrîn précise qu'une femme enceinte qui se voit accoucher d'une fille a un garçon et si elle se voit accoucher d'un garçon, a une fille.

feuille Pour celui qui traverse une passe délicate matériellement : Accoucher marque la fin des turpitudes en général, et des soucis financiers en particulier, tout en promettant de belles réalisations personnelles.

> Pour celui qui jouit d'une certaine opulence, c'est l'inverse. Déclin de situation.

feuille Accoucher d'un Bébé partiellement habillé, avec une brassière ou des petits chaussons par exemple ou qu'il soit complètement habillé, peut être un présage qui met en garde sur une fausse couche éventuelle, une grossesse extra-utérine ou toute autre complication au cours de la grossesse.

> Sur un autre plan et dans un autre ordre d'idées, une relation sentimentale peut s'interrompre suite à ce type de songe.

gland

GROSSESSE   NAISSANCE   BÉBÉ   FAUSSE COUCHE  FOETUS  AVORTEMENT