Rêve : FAIRE

Préambule

Le mot faire explique une action pour soi ou les autres. On fait, on agit, mais l'objet de l'action reste extérieur à soi. On fait du sport ou de la musique sans être nécessairement sportif ou musicien. Le sport ou la musique sont donc des activités extérieures à soi et ne représentent qu'une facette de sa personnalité.

C'est un talent supplémentaire qui ne résume pas la nature globale de l'individu, encore moins l'Être intérieur.
Autre exemple on signe un document ou on se signe et ceci suppose une totale implication de l'individu dans son acte. En revanche, on fait signe à quelqu'un. Le "quelqu'un" est extérieur, le signe, alors, est juste un appel, une interpellation, une gentillesse.

ACTIONS

Interprétations

feuille  En songe, on peut faire quelque chose d'habituel ou non. Si la chose en question est inhabituelle, se reporter à la rubrique en relation avec l'action. On atténue l'interprétation dans les cas où l'on fait un baiser, qui est moins impliquant qu'embrasser. Faire signe en guise d'adieu n'a pas la même portée qu'une scène d'adieux, etc.

> Quand on se voit faire du sport, de la danse ou autre activité, on nuance selon si l'on s'est vu dans le rôle d'un sportif ou danseur professionnel ou si ce n'est qu'une pratique en tant qu'amateur occasionnel.

gland

ACTIONS