Rêve : CONCOURS

Préambule

Penser à un concours quand on est directement concerné par la question dans la vie éveillée, reste un songe exutoire, autrement dit il n'est pas interprétable. Simplement il s'accorde avec le stress bien naturel qui caractérise la période. Pour celui qui a déjà une profession bien établie, le concours concours Vladimir Lyubarov

Concours de beauté? ©Vladimir Lyubarov

RÉUSSITE   ÉCHEC

Interprétations

feuille Se voir passer un concours : Les examinateurs sont-ils présents ? Est-ce l'oral ou l'écrit ? Que chacun nuance l'interprétation en sachant que l'examinateur tient davantage un rôle de juge qu'un rôle de simple observateur.

reussir concoursfeuille Préparer un concours : Des réorientations dans sa vie active se font sentir. Une grande partie du domaine professionnel est à réévaluer. L'aboutissement est heureux ou non, tout dépend du cadre dans lequel on prépare son examen. Mais en général, les évènements sont plutôt positifs à terme, malgré quelques petits renoncements obligés.

feuille Réussir un concours : Bravo ! c'est l'indication que l'on arrive au bout des peines et des soucis. Les tracas sont définitivement derrière soi, et on entre dans une période de satisfactions... matérielles, financières, amicales, et affectives.

feuille Échouer à un concours : Humiliation proche, on va être tenu à l'écart dans un projet qui importait. Dans quelques cas, il est utile d'envisager de changer de milieu professionnel.

feuille Faire passer un concours à quelqu'un : On bénéficie d'une légère supériorité sur un tiers dans une situation précise. Mais attention, on glisse facilement dans la croyance que l'on est seul capable d'observer, de comprendre, en oubliant que celui qui fait face a peut-être adopté le même comportement. La spontanéité manque dans les contacts, les relations, surtout celles qui concernent le sentimental.

gland

RÉUSSITE   ÉCHEC