Rêve : BUT

Préambule

Pendant les séances d'H.V., il est fréquent de se poser des questions sur le but de sa vie, souvent amalgamé, à tort, au sens de la vie. Les pratiquants se demande ce pour quoi ils sont faits, si les voies suivies sont vraiment celles qui leurs conviennent, et non celles qui conviennent à leur entourage, si leur objectif conscient leur appartient-il réellement ou s'il n'est que le fruit d'un schéma éducatif ou d'une mode socioculturelle ?

but

ERRER  GARDIEN DE BUT

Se sentir sans but, en séance d'H.V., créé l'affolement et une réelle panique surprend l'intéressé. Il réalise pleinement son un état d'errance alors qu'il pensait avoir défini ses objectifs, ses buts. Or, l'errance au sens noble du terme implique qu'il y a eu au préalable un événement qui a fait surgir la volonté de recherche. Celui qui cherche erre tant qu'il n'a pas trouvé, il n'a pas de but prédéfini, le but appartenant aux aspirations matérialistes.
L'errant "noble" est celui qui cherche la vérité, ou qui SE cherche. Par contre, l'errant "inférieur", celui qui ne cherche pas, s'apparente au désoeuvré.

gland
Dans la vie ordinaire, la société nous a tellement ressassé qu'il fallait avoir, posséder donc, des buts pour se sentir exister, que bon nombre d'entre nous après avoir expérimenté une ou plusieurs voies se rend compte qu'elles ne correspondent en rien avec ce que l'on est et ce que l'on porte en soi.
Aussi, prendre conscience que l'on ne possède pas de buts propres, mais qu'ils appartiennent aux desiderata d'un environnement enrégimenté par des règles sociales subjectives, arbitraires et normatives, donc restrictives, laisse chacun dans un immense désarroi. Cette détresse est souvent un bon début de remise en question. Une place en soi commence à se libérer pour que l'on envisage son être et sa vie autrement, rien ne semble inaccessible. Mieux, tout paraît accessible !
La première étape se caractérise par la chute de ses valeurs, de ses principes, de ses certitudes. La deuxième étape est l'acceptation d'être "différent", de ne plus calquer ses aspirations, son comportement sur des règles ou des modes extérieures, mais au contraire réveiller les talents qu'il avait contraint au silence ou à l'oubli. Alors les buts, énoncés et présentés comme les seuls louables, apparaissent tout à coup désuets à ses yeux, parfois un peu ridicules.
La troisième étape consiste à recupérer son pouvoir de décision, reprendre les rênes de sa vie en main.

gland
Certaines pratiquants passent le temps de sa séance d'H.V. à énumérer des buts ou bien se fixent sur un seul très précis. L'une ou l'autre de ces réactions reflète des résistances intérieures face à une remise en question d'un embrigadement éducatif. Et c'est bien légitime d'avoir peur du changement, du mouvement. On ne s'affranchit pas de la norme, du normatif, du jour au lendemain, car cela passe aussi par un détachement affectif.
Pour ceux-ci, c'est étape par étape et avec le soutien d'événements un marquants que la sortie de la carapace se fait, tout en apprenant à se déshabituer d'adapter les pensées et le comportement à ceux du plus grand nombre. Quelque chose commence à se dessiner clairement dans l'esprit, un début de voie, un début de désir, un début de sa vraie nature.
Pour tous, quelques séances d'H.V. suffisent pour mettre le doigt sur des qualités personnelles et qui, à plus ou moins court terme, s'avèrent très appropriées pour servir leur but, l'objectif, qui se résume par : ÊTRE SOI.

gland