Rêve : ABATTU

Préambule

Au début des premières séances d'H.V., les pratiquants éprouvent physiquement le poids de l'accablement. Ils se sentent épuisés, lassés, découragés, complètement abattus.

abattu Ferdinand Hodler

©Ferdinand Hodler - 1853-1918

Ce relâchement est tout à fait logique, car le propre de l'hyperventilation est une libre circulation de l'air dans toutes les parties du corps qui provoque le phénomène de décompression et installe une détente générale. En réapprenant le cycle de respiration, Inspir-Expir, équilibré, le pratiquant se relâche et "lâche" ses blocages, ses résistances. Ceci a pour effet immédiat de mettre en évidence les contraintes physiques ou mentales auxquelles il est soumis dans la vie éveillée. Il prend conscience de ses limites, et le travail de l'accompagnateur consiste à identifier ce qui enferme, ce qui les a abattu.
Les techniques respiratoires ont le mérite d'amener chaque personne à un mieux-être, physique, émotionnel, psychologique et, à terme, un mieux-être spirituel. C'est pourquoi l'étape où les tensions, les fatigues, les sensations d'oppression, remontent brutalement et dans le corps et à la conscience, est une étape obligée et nécessaire. Elles se dissipent plus tard, pour disparaître définitivement.

FATIGUE  ASSASSINÉ

Interprétations

abattu abattement
feuille Le sentiment d'abattement équivaut à la décompression qui suit les périodes de grands stress ou de grande fatigue, ou encore, celle qui suit la prise de conscience que tout son mode de vie a été fondé sur l'absurde ou géré par des valeurs arbitraires.
On retrouve son énergie dès l'on a surmonté quelques conflits avec ses proches, surtout ceux qui ont la fâcheuse habitude d'outrepasser leurs droits. Une mise au point se fait, étape par étape ou radicalement, selon les tempéraments. Le choix de la méthode appartient à chacun.
gland

FATIGUE  ASSASSINÉ

©Marc Chalmé - 1960-...