Rêve : MAGASIN

Préambule

Un magasin d'alimentation a une signification différente d'un magasin de vêtements ou d'un grand magasin qui possède à chaque étage des produits bien spécifiques. J'invite chacun à se reporter aux spécialités évoquées: - Boucherie - Épicerie - Droguerie - Boulangerie - Bijouterie - Brocanteur... - magasin

Le magasin possède ses vitrines, ses étalages, ses marchandises, ses couleurs, son enseigne, et propose à l'acheteur éventuel un éventail de choix large dans ses articles. Par extrapolation, le magasin exprime ce que l'on veut présenter aux autres de sa personnalité, de soi, et figure ce qui est en soi et que l'on veut mettre à disposition, ou encore ce que l'on veut faire remarquer de soi. L'interprétation se nuance selon si on entre ou on sort du magasin, et selon sa spécificité.

©Edmond Joseph Massicotte - 1875-1929

ACHETER   VENDRE   INVENTAIRE   SOLDES

Interprétations

magasin  feuille Entrer dans un magasin : - ENTRER - Agréable, bien achalandé, avec de jolies couleurs, des articles rangés et de bonne qualité, cela confirme son entrée dans une nouvelle tranche de vie. Les réalisations, la concrétisation de ses espoirs, d'ordre privé ou professionnel, sont garantis. Réussite proche, satisfactions multiples.

feuille Sortir d'un magasin : On va avoir à réviser ses orientations et ses engagements. Après une ou plusieurs déceptions, on rectifie bon gré mal gré, l'un de ses choix.

©Gustave Lino - 1893-1961

> Pour celui qui attend une récompense, une réussite, c'est la déception annoncée. On peut éviter l'échec, si on se retire d'un engagement, y compris sentimental.

feuille Se promener dans les rayons : - RAYON - Quand on s'arrête à un rayon bien précis, les produits qu'il contient donnent les informations utiles à l'interprétation. On éclaircit une situation ou un problème est mis en évidence.

> Quand on ne fait qu'y passer sans rien choisir de particulier, ce sont ses propres indécisions qui sont exprimées, ou son manque de confiance en général.

feuille Voir un ou plusieurs magasins : En supposant toujours qu'il soit agréable, avec des articles de qualité, bien achalandé, il annonce une agréable modification dans ses conditions d'existence. Amélioration du confort, nouvelles opportunités, rentrées financières intéressantes à terme. On gagne l'avantage de décider par soi-même ses orientations.

feuille Une vitrine de magasin : - VITRINE - NÉON -

magasin Gribkov feuille Un grand magasin : Là encore, on a l'avantage du choix. Des propositions intéressantes  et des opportunités se présentent à soi sous peu. On sait d'instinct ce qui convient le mieux à sa situation. Excellent indice d'une réussite proche, d'une nette amélioration de ses conditions de vie.

feuille Un magasin vide, fermé ou défruit : - FERMER - Passer simplement devant sans y entrer, on échapperez de justesse à un échec, ou à une grande déception. C'est une mise en garde.

> Quand on y entre, c'est, en somme, accepter de traverser des épreuves, de subir une détresse morale, d'assumer des pertes financières plus ou moins importantes.
> Quand il est simplement fermé, l'interprétation est à

©Sergei Gribkov - 1822-1893

nuancer, car on essuie un échec dont les conséquences sont moins graves et moins longues dans le temps que lorsque l'on y entre.

feuille Une foule dans un magasin : - FOULE - Visiblement, on n'est pas seul à souhaiter une vie meilleure. Que le meilleur gagne ! La foule, en général, dévonce l'anarchie des événements et de ses idées, cue en lieu clôt, l'interprétation s'intensifie. Difficultés, embûches diverses, avant de pouvoir atteindre ses objectifs. Retards dus à des malentendus ou à des bâtons dans les roues que d'autres mettent sciemment.

feuille Acheter un magasin ou le louer : - LOUER - LIEU - Cette acquisition onirique va entraîner un grand changement de vie et probablement un changement de statut. Reconnaissance sociale et respect de la part de ses relations suite à l'amélioration évidente de son niveau de vie.

feuille Être propriétaire du magasin : Signe que l'on a atteint l'objectif que l'on s'était fixé. Être propriétaire des lieux équivaut à dire que l'on est devenu le propriétaire de sa vie. On gagne en latitude dans ses choix, on conduit ses projets à complète réalisation. Aisance matérielle, confort et satisfactions affectives grâce à une bonne entente familiale.

feuille Vendre un magasin ou le louer : C'est un peu se vendre soi-même, se débarrasser de ce qui est encombrant, or justement ce qui encombre, c'est soi-même. malgré des tentatives de fuir les réalités de son existence, on affronte ses conflits intérieurs, ses difficultés personnelles. Échecs nombreux, baisse du niveau de vie, on entre dans une période de frustrations multiples accompagnée de restrictions matérielles.

feuille Travailler dans un magasin : - VENDEUR -

gland

ACHETER   VENDRE   INVENTAIRE   SOLDES