Rêve : IDENTITÉ

Préambule

 
Qui suis-je ? ... Le mieux est de se poser la question à soi-même de la façon suivante : "Dis-moi qui tu es ?" et la réponse commence par "Je suis...." Faire très attention à ce que l'on dit après le "Je suis..." car dire "Je suis de gauche, de droite, catholique, plombier, médecin...." réduit tout son être à une seule fonction ou statut ou titre.
"Vous ne savez pas qui je suis !!!! clame celui qui s'est construit sur du creux et qui tente de se raccrocher aux branches de son néant intérieur. Or, l'être humain est plus complet et ce sont bien les sociétés qui l'ont éduqué à ne se voir que par le petit bout de la lorgnette pour mieux canaliser et réduire leur capacité de penser par eux-mêmes, donc canaliser leur pouvoir.
Ce travail sur l'Identité, le Qui je suis, pendant les ateliers que je propose, est au début très éprouvant.
identite

Certains me répondent simplement par un prénom ou un genre ou un métier : "Je suis Guillaume... ou Christine"... "Je suis un homme, une femme, une fille...." "Je suis prof.", etc. Les Guillaume et les Christine, comme les hommes et les femmes et... les profs, sont nombreux. Qu'est-ce que cela peut apprendre de plus à un Autre qu'il ne sache déjà ? Quel genre de femme ou d'homme ou de prof est-on ?... Dans un autre ordre, conclure "Je suis un idiot" n'est pas très constructif - même si cela a pu être vrai à un instant T de sa journée quand on "a fait preuve" d'idiotie - Être idiot est un jugement de valeur arbitraire, l'ignorance est un état qui peut se dissiper en s'instruisant, l'importance - "Je suis quelqu'un d'important" dit le vaniteux - est éphémère.
Étape par étape, le pratiquant des H.V. précise sa pensée et au fur et à mesure que je l'aide à aller au-delà des mots, il se découvre autrement. Il se voit grandir, il accède à une autre perception et commence une connexion avec lui-même et comprend ce qu'il EST réellement. Il touche enfin sa substantifique moelle, son être essentiel et qui n'appartient qu'à lui.
En songe, les problématiques liées à l'identité se révèlent par des scénarios divers tels que la perte des papiers d'identité, entendre son nom pendant son sommeil, etc.

PASSEPORT  VISA  CARTE  NOM  SURNOM  MÉTIER  HOMME  FEMME  ENFANT

Interprétations

feuille Perdre ou trouver ses papiers d'identité : - PERDRE - TROUVER - L'identité est unique pour chaque personne.... c'est ce que l'on croit. Les homonymes existent, oui mais des homonymes nés le même jour dans le même lieu, c'est plus rare.

> Perdre ses papiers d'identité ou sa carte augure d'une perte dans le concret avec par exemple, une perte d'identité sociale, une perte de jeunesse - la photo date toujours de quelques années sur les papiers -
> Retrouver ses papiers d'identité demande de se reconstruire avec ce que l'on EST et ce que l'on sait de soi à ce jour, avec les éléments qui font sa personnalité d'aujourd'hui. Invitation à être soi.

feuille Décliner son identité : - POLICE - Cela revient à dire que l'on se sent obligé de justifier son existence. A rapprocher de son vécu personnel en étudiant qui ou quoi remet en question sa légitimité.

feuille Chercher son état-civil : - ÉTAT-CIVIL - DOCUMENT - La question est "Ne suis-je réduit qu'aux critères définit par l'administration ? ... bien sûr que non, alors "Qui je suis vraiment ?"

feuille Se poser la question sur l'identité d'un Autre : Toujours troublant, ce type de présage est un appel à la prudence et demande de prendre de la distance avec un tiers. Ce que l'on croit savoir de lui est peut-être faux.

feuille Usurper l'identité d'un Autre : - TROMPERIE - IMPOSTEUR - C'est mal... et en songe, c'est le signe que l'on est démuni de tout, y compris de son identité.

> Quand on est l'usurpateur, on court au-devant de grands problèmes. Pertes à venir, échecs, signe que l'on se suffit pas à soi-même.
> Quand son identité a été usurper par un Autre, on a à réfléchir sur son potentiel. Puisqu'il y a eu vol, c'est que l'on vaut quelque chose. On possède une valeur, laquelle ?

gland

PASSEPORT  VISA  CARTE  NOM  SURNOM  MÉTIER  HOMME  FEMME  ENFANT