Rêve : HORIZONTALITÉ

Préambule

Horizon, horizontal…. "Regarder à perte de vue" est une formule poétique mais dans les faits, le regard se heurte inéluctablement à la ligne d’horizon, petite barre subtile entre la terre et le ciel, qui définit la limite du paysage et de son espace. Ainsi le regard ne s'égare pas.

 De quelle limite parle-t-on?... De nos capacités, de notre vision des choses, de notre entendement, de nos projets, de nos espérances, de notre enthousiasme, de notre capacité à supporter les épreuves.

Tout ce qui est en relation avec l’horizontale en songe marque un stop à notre activité, notre pensée, tout en nous invitant à le dépasser. C’est toujours notre horizon qui est limité, c’est-à-dire notre milieu, notre environnement, nos idées.
Or, c’est le mouvement qui repousse toujours plus loin l’horizon. Notre mouvement étant donné que le propre de l’horizon est de se déplacer avec nous. Alors, le miracle se produit et peut avoir lieu l’amplification des richesses, matérielles, émotionnelles, intellectuelles, spirituelles, quand on sait changer son horizon. Reculant toujours plus loin selon notre capacité de mobilité (ne serait-ce que la mobilité des yeux), notre terrain d'activités s'élargit de fait.

gland
L’horizon, ou l’horizontale, traduit symboliquement la possibilité d’augmenter ses acquis. Les acquis matériels et les acquis spirituels. Parmi les 4 éléments, l’Eau et la Terre représentent l’horizontalité, l’Air et le Feu, la verticalité.
Le déplacement par mer ou terre exprime l’accroissement des connaissances et des richesses matérielles par la découverte de cultures différentes, l’apprentissage de modes de vie nouveaux, l’échange de marchandises. L’horizontalité élargit le champ de conscience de l’homme.
Le déplacement par Air, qui nécessite la force du Feu pour qu’il y ait propulsion, élan, envol, exprime les aspirations. L’homme s’élève, prend de la hauteur par rapport aux contingences terrestres. La verticalité grandit.

PAYSAGE

Interprétations

feuille Regarder l’horizon sans obstacle devant les yeux encourage à cultiver l’optimiste. Tout est permis, il ne reste qu'à accepter d'aller à l'aventure. Les initiatives que l'on va prendre, dans les affaires privées ou professionnelles, se réalisent à moyen terme. Attention toutefois, car sa réussite dépend de sa propre énergie,  de sa propre acceptation àl’idée de mouvement, de sa propre capacité à s'ouvrir… à d’autres horizons. C’est un peu un défi qui est lancé ici.

feuille Voir un horizon bouché et que l'on n’aie pas l’idée ou l’envie d’aller plus loin est un présage défavorable. Échecs surtout pour celui qui ne se contente que des données qu'il connaît, que d'écouter les arguments limitatifs qui freinent l’envie d’entreprendre. Il se décourage vite en toutes choses. Il est toujours intéressant qu'il approfondisse le pourquoi de ces découragements répétitifs. Un petit quelque chose en lui refuse d’envisager le renouvellement de ses conceptions, de sa façon de voir.

> Pour les plus récalcitrants à la métamorphose de soi ou de ses conditions de vie, l'horizon bouché est le signe d’un esprit négatif, aigri, avec une forte propension à n’admettre que le côté sombre de la vie.

gland

PAYSAGE