Rêve : COULOIR

Préambule

Le couloir équivaut aux méandres d'une route, d'une voie. Il se compare aux artères du corps sur un plan physique, aux liens qui relie les champs d'expérience de l'homme entre eux, ou encore aux liens qui relient les différents états de l'âme.
Certains, parce qu'ils sont sombres et étroits, sont plus en rapport avec le tunnel.
couloir accueil Jelena Osmolovska

Le couloir évoque un sas entre deux plans d'activités, ou deux états. Quand on a pensé "corridor", il faut entendre: corps-i(l)-dort. Qui dort dans son corps? ... ou bien depuis quand ce corps dort-il ?

©Jelena Osmolovska

MAISON  TUNNEL  ARTÈRE   HALL

Interprétations

couloir Wilkes feuille Plus le corridor est long, étroit, mal éclairé, plus la période à venir est longue et difficile à assumer psychologiquement et physiquement. On se heurte à des problèmes très différents des uns et des autres et qui s'entrechoquent malgré leurs manque de liens entre eux. Le bout du corridor marque le bout de ses peines. Mélancolie, doutes, confusion.

feuille Y passer, et encore plus y séjournér, a des conséquences relativement néfastes, quand bien même il semble spacieux et lumineux.
> S'y arrêter ou y déambuler sans entrer dans une pièce particulière est toujours préjudiciable, c'est la figuration symbolique de sa propre errance, d'une recherche sans objectifs bien définis. Angoisses et inquiétudes, évènements troubles.

©Stephen Wilkes

feuille Un corridor large, agréable, et que l'on puisse visiter les des pièces de la maison, promet un éclaircissement de la conscience. On gagne en lucidité et en discernement, on accède à une meilleure connaissance de soi, et du même coup, à une meilleure connaissance du sens de la vie humaine.
On doit être encore patient avant de pouvoir choisir en pleine conscience entre plusieurs orientations, mais des événements porteurs arrivent  -> - PORTE -

gland

MAISON  TUNNEL  ARTÈRE   HALL