Rêve : COURSE

Préambule

 

Il y a courir et courir ! On court pour attraper son bus, courir à petit pas derrière un enfant, courir derrière un ballon, courir pour fuir, courir après un voleur, courir pour son jogging, courir dans une épreuve sportive.... Après quoi court-on ?
Courir en songe s'associe avec un changement d'état, de statut, de situation, rapide et généralement bénéfique.

courir

FUIR   POURSUITE

Interprétations

courir nu feuille Courir après un Autre : On cherche à percer le mystère d'un problème auquel on se trouve confronté sans comprendre.

feuille Un Autre nous court après : Il est préférable de ne pas être rattrapé. Ce type de scénario illustre son propre sentiment sur ce que l'on vit à savoir que l'on est assailli de toute part.
Il est peut-être judicieux d'envisager une réelle confrontation avec le tiers qui pose problème dans la vie éveillée.

feuille Courir après un enfant : - ENFANT - C'est une forme de réparation intérieure si la course après l'enfant relève du jeu. On a à se réconcilier avec sa part enfantine ou sa part d'enfance.

©Nikolaï Bogdanov-Belski - 1868-1945

> Courir après lui parce qu'il est pénible, qu'il fait des bêtises, est préjudiciable. Signe que l'on se laisse débordé par des enfantillages, des sournoiseries.

feuille Courir pour se détendre : - PAYSAGE - STADE - SAISON - Très favorable pour bénéficer soit d'un retournement de situation en sa faveur, soit pour accéder à ce que l'on voulait, soit pour faire aboutir un projet.

feuille Une course sportive : - CHAMPION - C'est un sport individuel, cette course renvoie à sa propre solitude et son désir - puisqu'il y a course - d'en sortir. Quand on est seul à courir, les épreuves de vie se terminent sous peu.
> Quand il y a des haies, par exemple le 110m haies, chaque haie figure un obstacle de la vie éveillée à surmonter. Il est préférable de s'être vu seul dans la course sans autre compétiteur. A affiner -> - HAIE -
gland

FUIR   POURSUITE