Rêve : AUMÔNE

Préambule

Il est de bon ton de donner une petite pièce à la sortie de la messe, histoire de soulager sa conscience. Spontanément, on a l'habitude croire que cet acte de charité onirique soit favorable pour les deux parties, hé bien non !

MENDIANT   CHARITÉ   ARGENT   DON

Il est rare, en effet, qu'une petite pièce transforme une situation désespérée en une situation plus clémente. Elle n'est pas un tremplin suffisant pour un rebondissement, elle permet à peine de maintenir la tête hors de l'eau de celui qui la reçoit. Quant au donneur, sa "largesse" dominicale est bien minuscule. Un rachat spirituel exige un peu plus d'efforts et de participation active.
En Afrique de l'Ouest, une expression rappelle les effets pervers du don: "La main de celui qui reçoit est toujours sous celle de celui qui donne".
Elle alerte sur toutes les implications du rapport de force dans la relation dominé-dominant, au-delà des apparences de l'acte, lequel acte a comme objectif d'aider l'Autre.
aumone-david-Zinn

©David Zinn

Interprétations

feuille D'une manière générale, faire l'aumône en songe figure un remords par rapport à un acte commis, ou une attitude discutable, suivi d'une révision de son comportement... et tout dépend à qui l'on donne -> - ARGENT -

feuille Faire l'aumône à un riche : Un renversement de situation favorable dans sa vie matérielle s'annonce. Quelque chose peut se dénouer quand la situation est bloquée.

> Pour celui qui est modeste ou pauvre, il doit encore laisser du temps au temps, mais il constate assez vite que sa vie financière ou ses projets d'installation sont protégés.
Donner de l'argent à un riche équivaut à nourrir son riche intérieur. Plus l'aumône a été importante, plus on reçoit.... pas nécessairement de l'argent, car l'argent onirique donné dit prévient d'une nouvelle dynamique, confirme les réalisations des ses attentes.

feuille Faire l'aumône à un pauvre ou à un Autre dans le besoin : Augure des dépenses imprévues et des erreurs de gestion obligent à freiner son train de vie.

> Pour celui qui connaît des fins de mois difficiles, il a à se battre davantage et plus longtemps.
> Pour celui qui est à l'aise, pertes en perspective car il nourrit son pauvre et appréhende la pénurie pour lui-même.
> Dans les deux cas , on découvre les arrières-pensées de quelques unes de ses fréquentations.

feuille Recevoir une aumône : On est livré à soi-même avec des soucis sur les épaules et sans personne sur qui compter. Dépenses inattendues, solitude, désarroi.

gland

MENDIANT   CHARITÉ   ARGENT   DON